Gilles, aveugle : "C'est génial ce que vous faites !"

Totalement aveugle, Gilles a r√©alis√© son vol en parapente biplace le samedi 30 ao√Ľt, il nous livre l√† son point de vue -sympa- sur Para-D√©clic (retrouvez la vid√©o de son vol dans notre rubrique actu)

Gilles nous a écrit ...

Para-déclic fait partie de ces associations qui mettent en pratique le mot accessibilité.

Un exemple à suivre...

Samedi 31 ao√Ľt j'ai vol√© en parapente tandem au-dessus de Salins-les-Bains. Apr√®s le petit stress du d√©part du mont Poupet, m√™me aveugle on a bien conscience du vide, c'est un vrai bonheur. Le bruit du vent, de la voile, sentir son corps port√© par l'√©l√©ment naturel...

Une exp√©rience qu'on ne croyait pas possible. Un seul regret, √† part bien s√Ľr l'impossibilit√© d'admirer le paysage, c'√©tait trop court.

J'esp√®re revivre cette exp√©rience et amener d'autres handicap√©s √† la vivre gr√Ęce √† para-d√©clic. Merci √† Franck, Bruno, Anthony et toute l'√©quipe de cette jeune association de leur g√©n√©rosit√© et merci √† Jean-Louis Taverne de R√©tina-France qui m'a entrain√© dans cette aventure.

Gilles Camelin, 56ans, aveugle

Sonia : la transformation après le vol...

La vie n'a pas épargné cette charmante jeune femme, touchée par plusieurs maladies graves... Depuis plusieurs années, elle vivait repliée sur elle même jusqu'à ce mardi 7 et mercredi 8 mai, date de son nouvel envol... ce n'était pas prévu et le "destin" nous a fait nous rencontrer.

Nous lui avons expliqu√© ce qu'est Para-D√©clic et elle a craqu√©... avec nous elle allait prendre sur elle, oser √† nouveau, et vivre un  nouvel envol...

Voici un petit texte qu'elle a partag√© sur notre page facebook apr√®s son vol... 

"Un r√©veil la t√™te dans les nuages, des √©toiles plein les yeux, le cŇďur plein de joie et de gratitude envers des gens merveilleux et leur association qui m'ont permis de prendre mon envol.

Depuis 2007, je suis atteinte de plusieurs maladies auto-immunes qui, au fil du temps, m'ont enfermées physiquement mais surtout psychologiquement dans un statut de "malade" aux yeux de mes proches, soucieux de me préserver. Du coup je me suis conforté dans mon statut de "victime" et je n'osais plus "chorégraphier mon existence".
Avec le temps j'ai perdue ma capacité de spontanéité et de m'essayer à de nouvelles aventures. Mon quotidien est rythmé de manière à ne pas déclencher toutes sources de stress ou d'anxiété...
Moi qui plus jeune adorait vivre des expériences et des aventures en tout genre, je m'étais enfermée dans une bulle pour ne pas m'exposer au monde extérieur (ne pas me blesser, ne pas aggraver ma situation) pour essayer de maintenir mon équilibre intérieur (donc éviter toute source de stress qu'il soit positif ou négatif).

Hier matin, tel une √©quipe d'anges gardiens venus √† ma rencontre, j'ai d√©couvert des personnes merveilleuses qui m'on offert le plus beau cadeau du monde : OSER reprendre mon envol ! Oser AGIR plut√īt que d'√™tre passive ! Et √† ma grande joie le r√©sultat est juste : MERVEILLEUX !!!

Grace à Para Déclic, j'ai pu non seulement affronter le monde extérieur, mais aussi retrouver ma confiance en moi. J'ai vécu une expérience forte en sensations, pleine de gentillesse et d'altruisme. Je suis "rechargée" ?

J'ai une tendance à chanter "Envole moi, loin de cette fatalité qui me colle à la peau", c'est ce que Franck Menestret, Romain Kieffer et Anthony Barthod ont mis en application avec moi et, mon dieu: Que la vie est belle !!!

Les mots ne sauront exprimés ce que je ressens, mais je sais que eux, l'ont lus dans mes yeux ?"

Voici son interview à chaud et retrouvez les vidéos du vol (avec du chant dans les airs) rubrique "videos"

Sonia et Romain

Témoignage de Guillaume, mari de Sonia

Sonia et Guillaume
Des journées comme celle de ce mercredi 07 mai 2013 méritent d'être partagés. Je vais donc comme on dit sur FB, "poster" un petit mot pour remercier l'équipe de Para-Déclic.

Ce mercredi, avec So hope nous mangions au para club Savoie Parachutisme lorsque nous avons fait la rencontre au moment du repas d'une équipe de Para-déclic, composé d'Anthony Barthod, de Romain Kieffer et de Franck Menestret. Très rapidement nous avons découvert une équipe animée d'une grande bonté, d'altruisme, guidé par l'amour des Hommes avec un grand H. Une équipe passionnée de parapente, et qui pour offrir un moment d'évasion, de rêve et de Vie aux personnes en ayant grand besoin, ont décidé de créer une association permettant de faire voler en bi-place des personnes ayant des maladies graves.
Cette équipe découvrant le passé et la vie de ma futur femme, sonia, lui a proposé d'être leur première bénificaire de ce moment d'évasion.
Quatre heure après j'ai découvert ma femme comme je ne l'avais jamais vu. Heureuse d'avoir LACHER PRISE, et lorsque romain lui a dit de courir le long de la pente pour décoller, elle l'a fait...

Je vous adresse √† vous tous un grand merci. Un grand merci car sonia a oser passer √† l'action, √† AGIR, √† prendre des risques, √† VIVRE, √† lacher prise. Ce fut un moment o√Ļ la maladie √©tait absente, seul le rire, la joie, la vue, le bonheur, √©taient au rendez vous. Un moment o√Ļ seul contait l'ICI et le MAINTENANT, un moment graver dans sa m√©moire et dans la mienne comme un tournant...

J'ai pu rencontrer une équipe d'hommes capable d'avoir les larmes aux yeux, remplis de bonheur et d'émotions et d'oser le dire et le partager. Etant un homme moi même, je trouve cela magnifique.

Je dois vous dire que je ne crois pas à la chance. Le retard de Julien Marion et de Laura Douard nous a permis de les rencontrer. Et cette rencontre va rester graver à jamais dans ma mémoire. Rencontre qui s'est prolongé par une belle soirée autour d'un BBC...

Croisez le regard de franck, romain, anthony, Julien et de laura et vous comprendrez de quoi je parle... attention de ne pas vous y perdre ;)

Chanson hommage à Para-Déclic et signée Sonia !

"je ne trouve pas mes mots" : Salim, demandeur d'emploi

Salim, 21 ans, sans dipl√īme, sans permis, r√©side Zone Urbaine Sensible ; Il cumule depuis 2009 les missions int√©rims de courtes dur√©es entre les postes d‚Äôagent de fabrication et agent d‚Äôespace vert; bient√īt il va enfin pouvoir r√©aliser son r√™ve et se qualifier comme P√Ętissier via la formation continue que propose le CFA de B√©thoncourt d√®s le mois d‚Äôoctobre 2013.

Notre association a souhait√© le faire voler pour lui redonner du courage, pour l'aider √† prendre de la hauteur et pour le convaincre qu'il "est capable" de faire plein de belles choses, de se d√©passer...  Un objectif rendu possible gr√Ęce √† nos b√©n√©voles et √† nos partenaires (H2air, Rotary70, Association le r√™ve d'Ana√Įs). Evidemment rien n'a √©t√© d√©bours√© par les demandeurs d'emploi, ni par P√īle emploi !  Un beau moment, regardez !

Commentaires Facebook